Fonds Roger Bluzat

Sommaire


1932-1991 Cote : 1 J 607

Biographie ou Histoire
Roger BLUZAT vient au monde le 20 mars 1922 à Saint-Benin-des-Bois où il fréquente l'école primaire.

Il continue ensuite sa scolarité au Lycée de garçons de Nevers, où il obtient son baccalauréat.

Puis, interne au Lycée Louis le Grand à Paris, il prépare le concours d'entrée à l'Ecole Coloniale tout en menant de front ses études de droit. En juin 1943 il obtient sa licence en droit puis quitte Paris pour la Nièvre et ne se représente pas, l'année scolaire suivante, au Lycée Louis le Grand. Il refuse, par la suite de répondre à l'ordre de réquisition lui ayant été transmis à Saint-Benin-des-Bois.

Du mois de juillet 1943 au mois de septembre 1944, il est donc réfractaire au Service du Travail Obligatoire et se réfugie chez son père Charles BLUZAT, cultivateur à Saint-Benin-des-Bois. Au cours de son séjour dans la Nièvre, il change plusieurs fois de résidence par mesure de sécurité. Par la suite, lorsqu'il se trouve à Crux-la-Ville, il détient une carte de travail délivrée par une organisation clandestine de Nevers le reconnaissant inapte au service en Allemagne. Son titre de réfractaire lui est attribué par le Préfet de la Nièvre le 16 février 1960.

S'intéressant parallèlement à la graphologie, à l'allemand, à la littérature et surtout à tout ce qui a trait aux Colonies, son plus grand souhait est d'intégrer l'Ecole Nationale de la France d'Outre-Mer. Son rêve devient réalité puisqu'il y est admis le 28 septembre 1944.

En 1945, Roger BLUZAT devance l'appel et s'engage dans les Forces françaises d'Extrême-Orient où il intègre le 6
ème
Bataillon Colonial d'Extrême-Orient, à Mont-de-Marsan.

Le 24 avril 1946, il épouse Luce MORLAT, sa fiancée depuis 1942, dans la commune de Cours, près de Cosne-sur-Loire.

A partir du 1
er
août 1946, il est élève administrateur des Services civils de l'Indochine et, dès le 18 décembre 1946, il part en Indochine avec son épouse.

A Saigon, dans le Sud Viêt-Nam, sa fille Françoise naît le 30 janvier 1947 et l'année 1949 voit la naissance de son deuxième enfant, Jean-Michel, le 3 septembre.

A la fin de l'année 1956, il est diplômé en Sciences sociales appliquées à l'Outre Mer.


La décolonisation le voit revenir en France et, de 1961 à 1978, il exerce les fonctions de conseiller au Tribunal administratif de Caen. A partir de 1968 jusqu'en 1973, il est chargé de mission à temps partiel auprès du Préfet de la région de Basse-Normandie.

Par décision du 10 octobre 1963, le Ministère des Armées lui attribue la Médaille d'Outre Mer, avec 'agrafe Extrême-Orient'.

De 1978 à 1982, il est Vice-président puis président du Tribunal administratif de Marseille.

Il est enfin Grand président du Tribunal administratif de Clermont-Ferrand de 1982 à 1984.

Le 18 mai 1984, lors d'une cérémonie à son intention, il est promu Officier de l'Ordre National du Mérite, son insigne lui étant remise par Christian GABOLDE, Conseiller d'Etat.

Modalités d'entrée
Ce petit fonds a été remis en don aux Archives départementales de la Nièvre en 2010 par le fils de Roger BLUZAT, Monsieur Jean-Michel BLUZAT.


 

Présentation du contenu
Ces archives illustrent la jeunesse de Roger BLUZAT, réfractaire au Service du Travail Obligatoire pendant la deuxième guerre mondiale, puis sa carrière en tant qu' Administrateur de la France d'Outre Mer à Saïgon (Indochine), à Lolodorf (Cameroun) puis à Djibouti (Côte Française des Somalies).

Suite à la décolonisation, il exerce en France les fonctions de Conseiller auprès des Tribunaux administratifs de Caen, de Marseille, et enfin de Clermont-Ferrand où il termine sa carrière comme Grand président. En mai 1984, il est promu Officier de l'Ordre National du Mérite.

Documents en relation
En complément de ce fonds voir aussi :
- 1 J 589 Fonds Firmin COQUILLAT (lequel est le grand-père de Luce MORLAT, l'épouse de Roger BLUZAT) ;
- 1 J 625 Fonds Luce MORLAT-Roger BLUZAT.


Lien permanent :
http://archives.nievre.fr/ark:/60877/a011322559666Qi5FrX