4 - Margot

Si l’identité du soldat est connue, celle de la marraine de guerre Margot reste assez mystérieuse. Un fragment de lettre nous apprend que son prénom est en réalité Marguerite mais rien de plus.

Il s’agit d’une femme aisée, résidant à Paris rue de l'Odéon. Elle est mariée à un homme malade et jouit d'une indépendance qui lui permet de voyager dans l'Europe, avec ou sans celui-ci ; il décède le 4 février 1920 alors qu'elle est en chemin pour Raguse.

 

Cette femme, malheureuse dans son mariage, entretient une relation épistolaire avec Louis Martin. Encore fraîche en 1918, cette relation se renforce au fil de la guerre. Très vite ils s'attachent l'un à l'autre et deviennent un soutien moral mutuel. Margot se prend également d'affection pour Simone, la fille de Louis, à qui elle envoie souvent des cartes postales comiques.

A l’été 1919, elle rencontre pour la première fois Louis Martin. Il ne s’agit pas d’un piou-piou mais d’un homme mûr. Il a alors 45 ans. S’ensuit une aventure charnelle d’un jour qu'ils n'oublieront pas. On reste discret sur le mois d'août 1919 dans les lettres suivantes mais des allusions sont faites à ce moment partagé. Une correspondance amoureuse de quelques mois se crée.