6 - Transports et aménagement du territoire
Dans la première moitié du XIXe siècle, sont achevés ou initiés des travaux déterminants pour l’amélioration des transports sur le territoire nivernais : le canal latéral à la Loire est ouvert en 1838, le canal du Nivernais est inauguré en 1841, l’arrivée du chemin de fer se concrétise avec l’ouverture de la gare de Nevers en 1850. Les communes rurales tentent de lutter contre leur enclavement en lançant des mémoires et pétitions pour figurer sur le tracé des routes royales en projet.

André Dupin est bien conscient de ces problématiques, lui qui effectue régulièrement les voyages entre Paris et Gâcogne, dans le Morvan. Il explique à son ami Houdiard comment venir de Paris lui rendre visite : c'est un parcours long et compliqué, nécessitant plusieurs étapes en diligence. Dupin initie la construction d’un pont sur la Cure à Gouloux, qui permet à la route royale n° 77 bis de poursuivre la traversée du Morvan en reliant Montsauche à Saulieu. Il est aussi à l’origine du projet de retenue d’eau des Settons visant à réguler le cours des rivières et faciliter le flottage du bois vers Paris. Les études pour l’aménagement du barrage des Settons ont lieu vers 1847 ; sa construction débute en 1854.